aller au contenu
 

LADELL MCLIN TRIO

LADELL MCLIN. GUITARE, CHANT / ANTONELLA MAZZA. BASSE / BENJAMIN SANZ. BATTERIE

concert

Le blues a une longue histoire derrière lui, et l'on serait tenté de croire que ses plus belles années sont désormais inscrites dans le marbre de la musique afro-américaine. Pourtant, il nous surprend toujours par ce qu'il a d'éternel, qui tient peut-être à la mystérieuse évidence de sa structure, dont sont issues tant d'évolutions artistiques ultérieures, du jazz au rhythm'n'blues, et de la soul au hip-hop. Evolutions que Ladell McLin a suivies, lui qui côtoya Buddy Guy, Junior Wells ou Koko Taylor, avant de collaborer avec James "Blood" Ulmer, Vernon Reid ou Run-DMC.
Son jeu est une élaboration équilibrée entre respect de la tradition et devoir d'originalité, à partir de la matière brute de cette musique et avec des formations toujours réduites à l'essentiel, mettant en avant et en valeur sa chaleur expressive. Un guide de haute musique pour s'aventurer sur les terres du blues.

 

BRIAN JACKSON

"Tribute to Gil Scott-Heron" featuring M1/Martin Luther

BRIAN JACKSON. CLAVIER, FLÛTE / M1. MC / MARTIN LUTHER. GUITARE, VOIX / REGGIE WASHINGTON. BASSE / MARQUE GILMORE. BATTERIE

Gil Scott-Heron a la réputation d'être le principal inspirateur du rap, et l'un des pères fondateurs du spoken-word.
Brian Jackson a été le co-compositeur et le claviériste-flûtiste essentiel de nombreuses pièces maîtresses écrites et chantées/parlées par le poète Gil Scott-Heron. Brian Jackson fut l'équivalent pour lui, de Nelson Irvine pour Nina Simone. Pour son ami, il a inventé un style à la croisée du jazz, de la soul et du funk, capable de toutes les adaptations.
Aujourd'hui, une rythmique venue de la constellation Steve Coleman et des rappeurs venus de Dead Prez et des Roots illustrent la postérité et la prospérité de cette approche, de la vision à la fois acérée et spéculative de Gil Scott-Heron, d'une scansion inscrite dans les moindres palpitations de la parole et du vécu.