aller au contenu
 

Nasheet Waits

"Equality"

Nasheet Waits, batterie / Mark Helias, contrebasse / Darius Jones, saxophone / Aruan Ortiz, piano

Formé en 2007 avec certains des musiciens les plus agitants de la scène new-yorkaise, le quartet Equality affirme, dans sa manière même de faire et fabriquer de la musique, d’agir ensemble, un autre mode de fonctionnement entre créateurs tous différents, tous égaux. Tous joueurs. Batteur polymorphe, Nasheet Waits innerve littéralement leurs interactions, affolant la boussole des rythmes avec la plus formidable des générosités. Equality est le véhicule idéal pour faire ce que le jazz a toujours fait : prendre un thème, donner une information, l'interpréter, extrapoler, imaginer, tout en déduire. Tous ensemble !

"Story Line"_BETWEEN NOTHINGNESS AND INFINITY (Laborie Jazz)
 
1er CHAPITRE : JAMES REESE EUROPE

Ernest Dawkins Propaganda Nabaggala "1917"Création

Ernest Dawkins, direction, saxophone, clarinette / Corey Wilkes, trompette / Isaiah Collier, saxophone, flûte / Steve Berry, trombone / Ben Lamar Gay, electronics, coronet, banjo / Junius Paul, basse / Will Faber, electronics / Reginald Robinson, ragtime piano / Isaiah Spencer, batterie, percussions / Soweto Kinch, saxophone, beat box, poet vocals / Kia Smith, danse / Jonathan Woods, vidéos, documentation

Actuellement Président de l’AACM, passager de l’Atlantique noir, de Chicago à Johannesburg en passant par Paris et par Londres, Ernest Khabeer Dawkins est devenu l’un des représentants emblématiques de la Great Black Music. Il n’a pas son pareil pour réaliser des fresques socio-musicales où la puissance émotionnelle le dispute à l’intensité dramatique, sans jamais sacrifier ni le sens (de l’histoire), ni la réjouissance. Après avoir salué Martin Luther King et Nelson Mandela sur les trois continents, il se repositionne dans la lignée de l’un des premiers grands créateurs afro-américains, celui qu’Eubie Blake rebaptisa justement " le Martin Luther King de la musique" et qui officialisa l’arrivée du jazz en Europe, pendant la Première Guerre mondiale. Tel James Reese Europe en son temps, expérimentant avec des banjos et des violoncelles, ou avec dix pianos, Ernest Khabeer Dawkins a repris l’instrumentation des brass bands pour la conjuguer avec les nouveaux moyens à disposition : le spoken word, l’électronique, les montages vidéo interactifs… Un spectacle total !