aller au contenu
 

BIG DADDY WILSON BAND

BIG DADDY WILSON - voix, percussions | CESARE NOLLI - guitare, chant | PAOLO LAGRAMANDI - basse, chant | NIK TACCORI - batterie, chant

Né et ayant grandi dans une petite ville agricole de Caroline du Nord, c’est en assistant à un concert de blues dans sa ville de garnison que Big Daddy Wilson, qui avait commencé par écrire de la poésie, s’est décidé à devenir musicien. En quelques années, il est surtout devenu l’un des représentants les plus originaux d’une musique décidément éternelle. Ce blues qu’il interprète moins qu’il ne l’incarne, avec une conviction et une puissance émotionnelle peu communes. Son grain de voix, son registre chaleureux de baryton, propulsent un chant désarmant d’un charme irrésistible.

"Time to Move", Time, Dixiefrog Records, 2015
 

ERIC BIBB MIGRATION BLUES

ERIC BIBB - guitares, voix | STAFFAN ASTNER - guitare | NEVILLE MALCOM - guitare, contrebasse | PAUL ROBINSON - batterie

Les bluesmen d’aujourd’hui sont toujours les chroniqueurs de nos vies, mais ils sont passés de l’implicite à l’explicite. Tel Eric Bibb lorsqu’il s’empare, avec Migration Blues, de la tragédie des réfugiés venus des pays en guerre, et de leur troublante ressemblance avec la grande migration durant laquelle des millions d’Afro-Américains fuirent la ségrégation et la misère économique du Sud rural pour les villes industrielles du Nord. Bibb est d’autant mieux placé pour rappeler que nous sommes tous des enfants d’immigrés qu’il s’est installé en Europe où son blues natif, comme l’or natif, s’est mélangé à des éléments de gospel, de soul, de folk et de country, voire de musique mandingue. Un bluesman du 21e siècle tenant bon son rôle de vigie.

"Blacktop" Migration Blues, Dixiefrog Records, 2017
 

BAD FAT feat. NAPOLEON MADDOX

NAPOLEON MADDOX - MC | PIERRE-MARIE HUMEAU - trompette | MARC BROSSIER - trombone | RAGGY SEVRET - saxophone ténor | PAUL GELEBART - sousaphone | LUDO BOZEC, RÉMI SAVIN- batterie

La rencontre entre jazz et hip hop est désormais l’une des branches principales de l’arbre du rap. Dansant sur cette branche, et dans la foulée d’autres fanfares contemporaines qui ont renouvelé le genre, Bad Fat est constitué de souffleurs et de rythmiciens rompus aux musiques populaires actuelles (funk, r’n’b, dub, reggae, musiques de rue…), qui connaissent leurs fondamentaux, de Don Cherry à Public Enemy. Cette fois-ci, ils ont appelé en renfort le rappeur et beatboxer Napoleon Maddox, originaire de Cincinatti, dont le débit suave et élégant innerve un parler-chanter-rythmer aux frontières de la soul. Tout est prêt pour un explosif cocktail de swing, de groove et de flow.

"Control Your Rage"