aller au contenu
 

SOWETO KINCH TRIO

SOWETO KINCH - saxophone, chants, composition | NICK JURD - basse | GREGORY HUTCHINSON - batterie

En l’espace d’une quinzaine d’années, Soweto Kinch est devenu l’un des musiciens les plus emblématiques de la nouvelle scène londonienne, réalisant une synthèse dynamique à partir de ses origines (Jamaïque et Barbade), de la culture urbaine dans laquelle il évolue, du hip hop et du jazz qu’il aime sans restriction, et de son engagement politique. Chacun des concerts du trio, aussi tonique que fantasque, sont de frappants exposés de la richesse d’une musique sans limites, sans cesse recombinée aux enjeux contemporains.

"Convergence To A Singularity", Nonagram, Soweto Kinch Records, 2016
 

SONS OF KEMET

SHABAKA HUTCHINGS - saxophone, clarinette | OREN MARSHALL - tuba | SEB ROCHFORD, TOM SKINNER - batteries

Ces "fils de Kemet" ont repris à leur compte la théorie de l’anthropologue Cheikh Anta Diop selon qui l’Égypte fut à l’origine une civilisation noire dont le nom attesté, Kemet, proviendrait de la racine kem ou "noir" et désignerait la couleur de la peau de ses premiers habitants, originaires de la vallée du Nil (Shabaka Hutchings porte d’ailleurs le nom d’un pharaon-philosophe nubien). Pour le saxophoniste, adoubé par Marshall Allen du Sun Ra Arkestra, inspiré par les écrivains George Lamming et Octavia Butler, il s’agit aussi d’afro-futurisme, de "poétiser le passé, d’entraîner le passé dansle présent et le futur. Tous ces temps s’accordent".

"In the Castle of My Skin", Lest We Forget What Came Here To Do', Naïm Jazz, 2016