édition 1995

. HENRI TEXIER SONJAL SEPTET
. LOUIS SCLAVIS SEXTET « LES VIOLENCES DE RAMEAU »

16 février 1995
Espace Georges Pompidou
Vincennes

HENRI TEXIER SONJAL SEPTET

HENRI TEXIER / contrebasse
FRANÇOIS CORNELOUP
/ saxophones
JULIEN LOURAN / saxophones
SÉBASTIEN TEXIER / saxophones
NOËL AKCHOTÉ / guitare
BOJAN ZULFIKARPASIC / piano
JACQUES MAHIEUX / batterie

Le jazz a toujours été une musique multiple, à géométrie variable, du simple solo à l’orchestre symphonique ; une sorte de fleuve, tantôt calme, tantôt impétueux, enrichi de tous les alluvions musicales planétaires, un espace de mélanges, de rencontres universelles. Le nouveau Henri Texier Sonjal Septet en est la preuve vivante. Ces solistes sont les compagnons qui correspondent parfaitement à l’idéal musical d’Henri Texier : élégance, swing, invention, ouverture d’esprit…

LOUIS SCLAVIS SEXTET « LES VIOLENCES DE RAMEAU »

LOUIS SCLAVIS / clarinettes et saxophone soprano
BRUNO CHEVILLON / contrebasse
DOMINIQUE PIFARÉLY / violon électrique et acoustique
FRANÇOIS RAULIN / piano et synthétiseur
YVES ROBERT / trombone
FRANÇOIS LASSUS / batterie et percussions

On ne présente plus Louis Sclavis. De Vancouver à Tokyo son souffle est reconnu. Créées en février 1994 au Théâtre de la Renaissance à Oullins, Les Violences de Rameau font suite à Ellington on The Air. Ensemble, les musiciens de Louis Sclavis explorent Les Indes Galantes, Castor et Pollux, ou Les Boréades, pour nous restituer le second tableau d’un triptyque. Leur vision est insolite. Ne vous attendez pas à voir Jean-Philippe Rameau ressuscité, embaumé (ni même empaillé) ou vénéré. Venez écouter l’interprétation contemporaine de ce qui, dans l’œuvre de ce compositeur du XVIIème siècle, a inspiré six grands interprètes : les violences.