édition 2005

. SOIRÉE BOUCHAZOREILL’

25 janvier 2004
Salle Gérard Philippe
Bonneuil

SOIRÉE BOUCHAZOREILL’

Jazz Club

Performance Slam
COLLECTIF 129H : ROUDA, NINA NONYME, NÉOBLED ET LYOR, SPOKORCHESTRA : NADA, FÉLIX JOUSSERAND ET D’ DE KABAL, CROW LAD’S, YANN POËT, FRÉDÉRIC NEVCHEIRLIAN, SIST’MD (Marseille), UCOC, ABD EL HAQ ET JOHANN GUYOT-BARON / SLAMEURS SOLO
Hip-hop atypique
D’ DE KABAL ET SPIKE

Ce type de performances a déjà été organisé dans d’autres capitales européennes, il était urgent d’une première soit réalisée en région parisienne où de nombreux cafés accueillent une vie poétique slam dynamique.
Avec le Slam, exit les cercles fermés de poésie. Elle descend dans les bars et les clubs comme le rock ou la musique improvisée. À travers ce courant artistique né aux USA, chacun s’approprie un droit de parole, qui est une véritable force et permet de s’affirmer, d’être acteur dans le mouvement global de création. Et ce, d’autant plus que le contact direct du public avec la performance poétique permet à chacun de commenter, de réagir lors des pauses. Par le son, la voix et le mode de diction qui nécessitent une maîtrise du conditionnement de l’expression vocale, une musique donne corps au poème. Le slam est une expression issue de notre monde urbain, il était naturel qu’il se retrouve dans Sons d’hiver.
Premier set : quatorze slameurs effectueront chacun deux passages ; le rythme soutenu des changements de paroles et de diversité des formes précédentes font de ce set une tonique et passionnante découverte poétique.
Deuxième set : c’est une session « micro ouvert ». Tous les slameurs inscrits, ceux d’un jour et les confirmés feront circuler la parole ; chacune des interventions ne dépassera pas 5 minutes. Le Rythme de l’échange poétique permet à la poésie de garder spontanéité, surprise et voyage.
Troisième set : Autre genre de sensations, une séance de hip-hop atypique avec Frer 2000, D’ de Kabal et Spike (Antagony). Si l’écoute du slam nécessite le silence, la musique de ce set apportera l’ambiance concert : on bascule du slam au rap. La soirée se terminera avec un final en joute verbale. Quatre poètes de la session slam et quatre de la session micro ouvert se confronteront et le vainqueur sera sélectionné par sonomètre.