aller au contenu
vendredi 22 février
20h
Réserver
Tarifs
22€ TP / 12€ TR
Créteil
Maison des Arts
Place Salvador Allende 94000 CRÉTEIL
Tel
01 45 13 19 19
http://www.maccreteil.com

Métro : ligne 8 Créteil-Préfecture. Traverser le centre commercial, sortir porte 25 (proche Carrefour même niveau) pour rejoindre la place S. Allende.
Route : À Porte de Bercy, prendre A4 direction Nancy-Metz, bretelle Créteil-Sénart, puis prendre la direction Créteil-Centre, puis Mont-Mesly / Hôtel de Ville.
PARKING gratuit Hôtel de Ville en contrebas du théâtre.
RETOUR GRATUIT EN NAVETTE. Arrêts Bastille et Châtelet (dans la limite des places disponibles).

EVE RISSER RED DESERT ORCHESTRA "EURYTHMIA"

EVE RISSER - composition, piano, claviers, flûte, voix | ANTONIN-TRI HOANG - saxophone alto, clarinettes, claviers, voix | SAKINA ABDOU - saxophones, flûte à bec, percussions | GRÉGOIRE TIRTIAUX - saxophone baryton, gembri | NILS OSTENDORF - trompette, claviers | MATTHIAS MÜLLER - trombone | TATIANA PARIS - guitare | EMMANUEL SCARPA - batterie, percussions | FANNY LASFARGUES - basse électro-acoustique, effets, voix | MELISSA HIÉ - balafon, djembe, voix | OPHÉLIA HIÉ - balafon, voix, dun | OUMAROU BAMBARA - djembe, goni, balafon

À la blancheur du désert affichée à Sons d’hiver 2016, succède le rouge de celui-ci. Si le premier avait des allures de décembre, les rochers rythmant les plaines neigeuses, Eve Risser trace le second avec les sables du Sahara, les traditions orales et un souci intime du monde réel. Et remanie ainsi son White Desert Orchestra, comme une tisseuse patiente tricoterait "un chandail à base de sable rouge percussif et de jazz contemporain européen". La pianiste, tête de pont de la nouvelle scène improvisée européenne, entrelace au sein du Red Desert Orchestra, les pouvoirs de l’émotion, la puissance des images et des improvisations patientes où chaque musicien, multiinstrumentiste, se déplace en scène pour rebattre les cartes du son du groupe.

 

STEVE COLEMAN "NATAL ECLIPSE"

INÉDIT
STEVE COLEMAN - saxophone alto | ROMAN FILIU - saxophone ténor | MIKE MCGINNIS - clarinettes | JONATHAN FINLAYSON - trompette | SYLVAINE HÉLARY - flûte | HENRY WANG - violon | MATT MITCHELL - piano | GREG CHUDZIK - basse

Nouvel exemple parfait de ce que la création abrite d’héritage. Steve Coleman convoque les "compositions spontanées" théorisées par Charles Mingus au génial virage des années 50/60, pour établir son éclipse natale. Savoureux pour un souffleur qui n’a jamais vraiment eu la pérennité d’une comète, qui, depuis 20 ans, s’applique à loger à l’opposé de ce que le jazz attend de lui, s’entête à détruire les murs de sa maison pour le plaisir de les rebâtir. Réputé chez les sachants comme chez les syncopés, auteur révolutionnaire du programme du M’Base, le saxophoniste est rompu au recalibrage des formes et des vertiges rythmiques. Animant le tout avec l’énergie puisée non pas à l’ombre des anciens mais de leur lumière, sans la moindre crainte de se voir disparaitre dans quelque éclipse.

01 Inside Game
 
loading...