aller au contenu
vendredi 1 février
20h30
Réserver
Tarifs
20€ TP /15€ abonné Sons d'hiver + TR /9€ moins de 26 ans
Le Kremlin-Bicêtre
Espace Culturel André Malraux (ECAM)
2, place Victor Hugo - 94270 Le Kremlin-Bicêtre
Tel
01 49 60 69 42
http://www.ecam-lekremlinbicetre.com

Métro : ligne 7, Le Kremlin-Bicêtre.
Route : À Porte d’Italie, prendre RD7 sur 650 mètres, direction Villejuif. À la hauteur de la station
de métro, tourner à droite (avenue Eugène Thomas), puis 1ère rue à gauche au feu (rue Jean
Monnet).
PARKING gratuit (3 premières heures) au sous-sol du Centre commercial Okabé.
ATTENTION, pour sortir du parking après 22h30, suivez "sortie nuit".

HEROES ARE GANG LEADERS "TRIBUTE TO AMIRI BARAKA"

INÉDIT EN FRANCE
THOMAS SAYERS ELLIS - bandleader | JAMES BRANDON LEWIS - saxophone | HERU SHABAKA-RA - trompette | DEVIN BRAHJA WALDMAN - synthétiseurs, saxophone alto | BRANDON MOSES - guitare | LUKE STEWART - basse | JENNA CAMILLE - claviers | WARREN TRAE CRUDUP - batterie | NETTIE CHICKERING - chants | MELANIE DYER - violon, voix | BONITA PENN - poésie, voix | RANDALL HORTON - textes

L’an passé, James Brandon Lewis ouvrait le festival en compagnie du In Order To Survive de William Parker. Dans la suite des jeux collectifs à forte tendance de veille démocratique, Lewis revient en compagnie du poète diagonal Thomas Sayers Ellis. Ensemble, ils ont initié Heroes Are Gang Leaders, un rassemblement d’artistes et d’autres fournisseurs de culture, décidés à déjouer les résignations populaires et à panser la douleur des consciences.
À ranger sur la même étagère que l’Arkestra de Sun Ra ou le Wu Tang Clan, HAGL revisite cette vieille habitude de la jam-session et rend hommage à une figure majeure de la culture afro-américaine : Amiri Baraka, écrivain, décédé en 2014 et aiguillon implacable du mouvement du Black Power.

LeAutoRoiOgraphy
 

AMBROSE AKINMUSIRE "ORIGAMI HARVEST"

INÉDIT EN FRANCE
AMBROSE AKINMUSIRE - trompette | KOOL A.D. - rap | SAM HARRIS - piano, claviers | JUSTIN BROWN - batterie

+ MIVOS QUARTET

Origami Harvest n’a rien à voir avec une pochette de Neil Young plié à la japonaise mais pas mal à faire avec la jonction des tensions circulaires d’un quatuor à cordes, de la lucidité métronomique d’une section jazz et de la souplesse vocale d’un rappeur.
Tracée comme un tribute élevé à cette manière dont les "hommes noirs, doivent se ‘plier’, pour faire face à l’échec", cette fraternité tient parfaitement debout sous le cuivre de la trompette d’Ambrose Akinmusire. De l’écumage de la discothèque paternelle au repérage par Steve Coleman puis aux frasques chez Kendrick Lamar, le jeune trompettiste sait ce que mélanger veut dire. Le motif multiple et la couleur alternative jouent, chez lui, du paradoxe fin, de l’impro virulente et contournent définitivement les pièges du préjugé.

Free, White And 21 Jazz - Origami Harvest
 
loading...