aller au contenu
05/02/2020
Chronique concert 04/02. Band Housing & Hermeto Pascoal
Hermeto Pascoal
Hermeto Pascoal © Thierry de Lavau

"Une soirée rocambolesque ! La jeune génération de jazzmen parisiens ouvre le bal avec la musique de Randy Weston (1926-2018) qu’ils réarrangent à leur manière ! Une formation atypique avec une section rythmique “Contrebasse/Batterie” qui a permis aux quatre soufflants d’exprimer leur virtuosité remarquable. Les nouveaux arrangements de ce pianiste avec cette formule sans piano donnent à sa musique une nouvelle fraîcheur. Des harmonies riches et un groove chaleureux nous font (re)découvrir son oeuvre avec des morceaux comme ZuluSad Beauty blues, The Callou encore Hold Em Joe que je vous recommande!  J’étais aussi personnellement heureux de revoir les frères Dousteyssier (Jean et Benjamin) que j’ai eus la chance de rencontrer au collège de Marciac il y a de ça 15 ans ! Le Band Housing, issu du Umlaut Big Band se produit à Paris dans plusieurs lieux chaleureux. À aller (ré)écouter ! 
Après la pause, nous avons pris l’avion pour le Brésil.
Ce fut pour moi la découverte d’un génie qui nous a composé et joué une musique libre et généreuse ! Après la rencontre de Mariana Zwarget de son père Itiberê Zwarg à l’EDIM (école de musique), je rencontre ce soir le grand maître Hermeto Pascoal ! Du haut de ses 83 ans, ce magicien multi-instrumentiste brésilien compose encore un morceau par jour ! Il en compte aujourd’hui plus de 10 000, qu’il nous a encouragés de jouer et d’enregistrer, ayant fait le choix de rendre sa musique libre de droit ! Le morceau du jour a été écrit sur des tabliers de cuisine que portaient chaque musicien. Hermeto nous a fait aussi le cadeau d’improviser un solo au piano de manière spontanée. Ce concert mouvementé et généreux fut pour moi un point de départ de quelque chose que je ne saurai nommer. Un nouvel aspect de la musique qui ouvre de nouveaux horizons. Miles Davis disait qu’Hermeto était “le musicien le plus impressionnant au monde”. Je tenais à remercier Sons d’hiver d’avoir pu programmer ce sorcier, qui d’ailleurs nous a évoqué sa joie de jouer dans ce théâtre et a demandé s’il pouvait jouer plus longtemps la prochaine fois ! J’espère de tout coeur le revoir.

Julien Dubois du Bellay, élève de l'Edim
______________________________

Hermeto Pascoal & Grupo
"21h45. Il règne une atmosphère étrange au théâtre Claude Debussy de Maisons-Alfort. L’atmosphère est comme impatiente, frétillante et bouillonnante. Tour à tour, des bruits étranges et des oiseaux venus d’ailleurs se font entendre. La faune du Nordeste du Brésil a pris place au théâtre. Puis, les lumières s’éteignent et l’on entend résonner du fin fond des coulisses tout d’abord les saxophones, puis le tambour, puis des bruits étranges, … la fanfare brésilienne est en route vers la scène. Chaque musicien est étrangement vêtu d’un tablier de cuisine sur lequel apparaissent des notes de musique. Serait-ce le menu du soir ? Puis, clameur dans la salle, le Maître entre sur scène. Tel un chef de tribu, à la longue barbe blanche et chapeauté, Hermeto Pascoal règne en maître de cérémonie sur son Grupo de musiciens aussi virtuoses les uns que les autres. D’un geste de la main, il désigne un soliste, d’un mot, il met fin au solo de l’un, d’un regard, il nomme un nouveau soliste. Hermeto porte bien ses surnoms : Tour à tour, il est le magicien (o bruxo) qui fait sortir de son chapeau mille et unes surprises. Il est aussi le barde débonnaire qui cuisine sa musique pour le plaisir de tous, jusqu’à l’écrire sur le tablier de chacun de ses musiciens, pour l’offrir à son public. C’était donc ça, le tablier ! Ce shaman de la Musica Universal a en effet composé un morceau pour l’occasion. Il a « entendu » la mélodie au piano et l'a transmise à ses musiciens le jour-même, pour la restituer ce soir, au théâtre, comme un cadeau. Au talent inépuisable, Hermeto compose un morceau par jour, et ce depuis des années. Ce soir, il n’a pas failli à ce rituel. Hermeto est également une sorte de Père Noël. Son manager nous rappelle que l’ensemble de son œuvre est libre d’accès. Ce jeune adolescent de 83 ans, cet artiste malicieux et joyeux, si mystérieux à la fois, nous offre un voyage empli d’énergie solaire, d’amour aussi. Il y a beaucoup de respect dans le regard des musiciens. D’ailleurs, les musiciens qui l’entourent sur scène sont fantastiques, également. Car le Grupo, c’est aussi une histoire familiale : Fils d’Hermeto, Fabio Pascoal joue du poulet couineur, des percussions en tous genres ou autres objets étranges. Ajunina Zwarg, fils d’Iteberê, bassiste du Grupo et fidèle compagnon de route d’Hermeto depuis plus de 40 ans, est aux drums. Tour à tour, pianiste, flûtiste ou percussionniste, André Marques est incroyable de virtuosité.  Jota P. nous offre un florilège de saveurs mélodiques et rythmiques aux Sax et flute. Enfin Cacau, grand ami et invité de Hermeto viendra compléter le tableau « familial » avec ses interventions au saxophone alto, comme une cerise sur le gâteau.En 1970, lors d’une collaboration sur l’album « Live Evil », Miles dira de lui qu’il est : « le plus impressionnant musicien du monde »…. Je suis plutôt d’accord 😊

Géraldine LEBRETON

 

 

 
loading...