aller au contenu
04/02/2020
Chroniques concert du 30/01. John Medeski / Jaimie Branch

"Jeudi dernier, le festival Sons d’hiver nous avait donné rendez-vous dans la très élégante salle du POC d’Alfortville. C’est John Medeski qui commence, seul, assis sur son tabouret de piano, en entamant une danse muette. Une danse dont peu à peu jaillissent les sons, lâchés presque involontairement, comme émergeant malgré lui et avec lesquels il doit composer, interpréter, improviser. Le discours peut sembler décousu mais toujours tenu par le rythme, celui du jazz, musique de danse. Mais le jazz, c’est aussi l’héritage du gospel et du blues très présents dans ce solo à travers ses harmonies si singulières et renforcées par l’utilisation de l’orgue hammond.
Vient ensuite le groupe de la trompettiste Jaimie Branch. Personnalité imposante sur scène. Elle, au centre, les trois autres musiciens, violoncelliste, contrebassiste et batteur sont disposés quasiment en cercle autour d’elle. La mise en scène compte, il y a quelque-chose de la cérémonie, voire du rituel dans cette disposition.
On est frappé par le son tout d’abord : avec une instrumentation originale et des sonorités saisissantes de par leurs contrastes. Des sons rugueux, sombres voire introspectifs succèdent à des harmonies plus douces. Les compositions sont souvent courtes et laissent beaucoup de place aux développements rythmiques et à l’improvisation. Il y a quelque chose qui approche parfois de la transe dans ces motifs rythmiques qui se répètent et par dessus lesquels la trompettiste vient poser les notes comme un chanteur poserait des mots. Elle crie, elle chuchote, elle chante dans son instrument. C’est elle qui donne le ton et la couleur à l’ensemble.
Vous l’aurez compris, le son et le corps étaient à l’honneur ce soir-là , et les musiciens présents nous ont rappelés à quel point le jazz est une musique sans frontières dans laquelle il est possible de s’exprimer tout entier !"
Matthieu LEBAS (trompettiste, élève de l'EDIM)
______________________________

"John Medeski SoloLa première chose qui ressort de cette prestation solo est une maîtrise complète des repères musicaux que le spectateur a. Même si John Medeski prend parfois des chemins sinueux, le point d’arrivée nous rappelle à quel point le trajet était exquis. On retrouve toujours un moment ou un autre une sonorité, une sensation connue. On peut passer par exemple d’un passage digne d’une musique de film de Hans Zimmer à un rappel à un standard de jazz (« It would be so nice to come home » par exemple), le tout entrecoupé d’envolées délirantes et libérées. Cela n’est seulement rendu possible grâce à une connaissance impressionnante des possibilités texturales offertes par le piano, puis l’orgue, tantôt effrayant, tantôt réconfortant. Une expérience acoustique et musicale à ne pas rater.
Jaimie Branch nous propose ici une performance détonante. Le quatuor, composé de Jason Ajemian à la basse, Lester St Louis au violoncelle, Chad Taylor à la batterie et Jaimie Branch à la trompette, chant et à la direction, éblouit par son énergie et efficacité. Ses compositions infusées de nombreuses influences (afrobeat , jazz , soul...) s’enchaînent sans répit,portées par le jeu brut, puissant, parfois violent mais tellement expressif de la trompettiste chicagoanne. À la manière d’une rappeuse s’accaparant la scène, celle-ci se déplace et vit sur scène donnant une touche de fraîcheur et de nouveauté à la performance. Les chansons de ce nouvel album sont quand à elles engagées, hybrides stylistiquement et surtout diablement efficaces grâce à une section rythmique innovante qui groove, tout en mélangeant différents styles. Le violoncelle amène quand à lui des sonorités relativement inusitées, le tout en symbiose particulière avec la contrebasse. Le résultat de tout ce travail est une prestation rafraîchissante et intense basée sur les chansons de ce nouvel album qui marque par leur énergie et la patte inimitable de leur compositrice."
Lucas Gaudin (saxophone alto, élève de l'EDIM)

 

John Medeski
John Medeski © Michael Bloom
 
loading...