← RETOURédition 1996. « SWEET DESDÉMONE » OU LA FRAGILITÉ. JEAN-FRANÇOIS PRIGENT SOLO. JAC BERROCAL – ÉTAGE 34. TARACE BOULBA24 février 1996Espace Culturel André MalrauxLe Kremlin-Bicêtre« SWEET DESDÉMONE » OU LA FRAGILITÉUn essai d’Alex Grillo sur le thème...