← RETOUR À L’AGENDA

Soirée organisée dans le cadre de la programmation de Villecresnes

DOUBLE IMPÉRIAL

Impérial Quartet “All Indians ?”
Joachim Florent
• contrebasse
Gérald Chevillon
• saxophone ténor
Damien Sabatier
• saxophones alto & sopranino
Antonin Leymarie
• batterie

Impérial Orphéon
Boris Boublil • claviers, guitare
Gérald Chevillon • saxophone basse
Damien Sabatier • saxophones alto & soprano
Antonin Leymarie • batterie

Gumbo Ya Ya, chantait le regretté Dr John. Ya Ya, Oui Oui. Recette du gumbo à la sauce impériale, s’il vous plait. À l’Imperial, même. Celle du Quartet frenchy carré, pas avare de créolisation. L’Impérial Quartet rebat les cartes d’un voyage à la Nouvelle-Orléans pour dessiner cette soirée de bal fédérateur. Façon gumbo, donc, cette bonne vieille recette de Louisiane où l’art du mélange peut révéler des trésors, en inventant des élégies, des processions infatigables et des prières très païennes. All Indians? répond sans doute un peu au Universal Indians d’Albert Ayler, avec une forme de violence plus retenue, plus feutrée. Mais pas moins vivace et d’une douceur brillante, comme les fêtes de Bâton Rouge. La danse qui est dans l’ADN du quartet apache, intense et joyeuse, sera démultipliée quand le Quartet devient Orphéon. Le rythme s’accélère et ce bal créole vous tient à en perdre haleine, à en perdre la tête dans le puits de nos envies. Ya Ya.

La Compagnie Imperial est soutenue par le Ministère de La Culture/Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie, la Région Occitanie, le Conseil général de l’Hérault et la Mairie de Montpellier. En tournée avec les aides ponctuelles de l’Adami, la Spedidam et Occitanie En Scène.

ENGLISH VERSION : Gumbo Ya Ya sang dear departed Doctor John, of New Orleans. This Imperial double-header is an homage to the Creolization that makes NOLA such a cookin’ place – so cookin’ that the gumbo aroma crossed the Atlantic to inspire these French musicians. The Imperial Quartet honks and blows to a beat that will get everybody dancing in the street. A classic gumbo is a big mixed-up stew of duck, chicken, smoked sausage, and roux. It’s a metaphor for the treasures produced by racial and cultural mixtures. Like jazz funerals and Marie Laveau voodoo magic. All Indians? is doubtless a reference to Albert Ayler’s Universal Indians, with a more restrained, more muffled Apache fierceness. But it is no less sparkling and vivacious, like Mardi Gras in Bâton Rouge. Imperial Orpheon raises the stakes even more. The beat quickens and the Creole cotillion spins and whirls the breath out of you. Lose your head in the well of desire. Ya Ya.

La Compagnie Imperial is funded by the French ministry of Culture / direction régionale des Affaires Culturelles Occitanie, la région Occitanie, le Conseil général de l’Hérault and the city of Montpellier. Tour funded in part by l’Adami, la Spedidam, and Occitanie en scène.

Rouge Baton

par Impérial Quartet | All Indians ?

← RETOUR À L’AGENDA